LA PASSION DE L’ETAT

par admin9775

Mémoires

Léon Kengo wa Dondo

Né à Libenge en 1935, Léon Kengo wa Dondo se rend à Bruxelles pour ses études supérieures. Depuis son retour en République démocratique du Congo, il n’a jamais quitté les arcanes du pouvoir d’Etat. Au total, plus d’un demi-siècle de commandement des hommes et des institutions. Au-delà du parcours familial, scolaire, académique et politique du personnage, c’est l’histoire de l’Etat congolais qui se lit en trame, à travers ces Mémoires.

Né à Libenge le 22 mai 1935, Léon Kengo wa Dondo a suivi ses études primaires et secondaires à Libenge, puis à Coquilhatville, au « Groupe scolaire » (1941-1958). Recruté commis au parquet de district de Léopoldville à la fin de ses études secondaires (1958), il se rend à Bruxelles pour y effectuer un stage de perfectionnement sur la criminologie (1961).

En 1967, il décroche un diplôme de doctorat, puis une licence spéciale en droit des espaces, maritime et aérien à l’Université libre de Bruxelles.

Depuis son retour au pays – où une longue carrière au service de l’État devait finalement l’y attendre – il n’a jamais quitté les arcanes du pouvoir d’État. Tour à tour conseiller au collège juridique et administratif du cabinet du président Mobutu (1967-1968), procureur général près la Cour d’appel de Léopoldville (1968), procureur général de la République (1968-1979), ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire auprès des trois monarchies constitutionnelles du Benelux (1979-1982), « Premier commissaire d’État » (1982-1986), commissaire d’État aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale (1986-1987),

Premier président de la Cour des comptes (1987-1988), « Premier commissaire d’État » (1988-1990), Premier ministre de la Transition démocratique (1994-1997), sénateur et président du Sénat (2007-2011, puis 2012-2019), Léon Kengo wa Dondo est le seul Congolais à avoir dirigé les trois pouvoirs traditionnels de l’État : le Judiciaire, l’Exécutif et le Législatif. Au total, plus d’un demi-siècle de commandement des hommes et des institutions ! Au-delà du prestigieux parcours familial, scolaire, académique et politique du personnage – parcours atypique dont on chercherait en vain à trouver un équivalent contemporain dans son pays –, c’est l’histoire de l’État congolais qui se lit en trame à travers ces Mémoires. Son long parcours et sa réputation d’homme de conviction et de rigueur lui ont valu, de la part de sa mère, le surnom de « Léon l’État ». C’est fort de cette expérience et de ces qualités qu’il n’a pas voulu dissimuler sa passion envers sa patrie. Il veut que ses Mémoires, ponctués de savoureuses anecdotes côtoyant en même temps de dures vérités historiques, soient destinés avant tout à la jeunesse, pour inspirer cette dernière dans sa quête du « mieux-État » et du « mieux-être ».

CONGO PUB Online

308 Vues

You may also like

Laisser un commentaire