L’écrivain Michel Schneider est mort

par admin9775

Il était homme de lettres, passionné de Proust ou de Philip Roth, mais aussi pianiste accompli et fou de musique et des musiciens, Gould ou Schumann notamment, à qui il a prêté sa plume. L’écrivain et psychanalyste Michel Schneider s’est éteint le 21 juillet suite à un cancer à l’âge de 78 ans.

Né le 28 mai 1944 à Dammarie-les-Lys, en Seine-et-Marne, dans une famille d’origine alsacienne, il avait fait des études à l’Institut d’études politiques de Paris, puis à l’ENA (promotion Thomas More). Passé par le ministère de l’Économie et des Finances et par la Cour des comptes, Michel Schneider est nommé directeur de la musique et de la danse au ministère de la Culture de 1988 à 1991, dans les deux gouvernements de Michel Rocard.

A cette époque, Michel Schneider se positionne comme un des détracteurs de la politique culturelle française, portée par le ministre de la Cuture de l’époque Jack Lang.  Au bout de trois ans, il démissionne de cette fonction et en tire un livre critique : La Comédie de la culture (Seuil, 1993). En y accusant Jack Lang de l’obsession de multiplier l’offre culturelle, sans tenir compte de la demande diversifiée des publics, il prend pour cible notamment Pierre Boulez et l’Ircam, qui concentrent, selon lui, de larges subventions publiques au détriment des autres créateurs. Une polémique notamment relayée en février 1993, lors d’une confrontation entre l’écrivain, le ministre et le compositeur dans une émission de Bernard Pivot, « Bouillon de culture ».

Par ailleurs, la musique est très présente dans son œuvre littéraire abondante : outre les romans et les essais sur la psychanalyse, politique ou sociologie, il a notamment publié plusieurs ouvrages sur Schumann ( La Tombée du jour : Schumann , Le Seuil , coll. « La librairie du XXe siècle », 1989, Schumann : les voix intérieures , Paris, Gallimard , coll. « Découvertes Gallimard /Arts », 2005) , ou Glenn Gould ( Glenn Gould, piano solo : aria et trente variations , Gallimard , coll. « L’un et l’autre », 1988 ).  Michel Schneider était l’invité de France Musique en février 2014 pour présenter son essai « Voix du désir – Eros et opéra » paru en octobre 2013 aux éditions Buchet-Chastel.

CONGO PUB Online

174 Vues

You may also like

Laisser un commentaire