Maniema : la société civile déplore l’absence des médecins à l’hôpital général de Samba

par admin9775

La société civile forces vives sous antenne des Basonge 1 (Maniema) déplore l’absence des médecins traitants à l’hôpital général de référence de Samba, a environ 285 kilomètres de Kindu, au sud de la province. Selon le président de cette structure citoyenne, Dallas Abedi Kazimoto, sur six médecins que compte l’hôpital général de référence de Samba, il n’y a qu’un seul sur place, et les autres traînent à Kindu pour des fins personnelles.  Conséquences, les patients sont abandonnés à leur triste sort.

« En tout cas, c’est inconcevable qu’un hôpital général de référence comme celui de Samba puisse n’avoir qu’un seul médecin traitant ; alors que les cinq autres sont en train de vagabonder à Kindu pour des fins (personnelles). Ils bénéficient de primes de risque et de PDSS pour le compte de la zone de santé de Samba. On se demande comment un seul médecin peut s’en sortir à la consultation, aux tours des salles. Et s’il s’est posait un problème chirurgical, il doit se retrouver au bloc opératoire », raconte Dallas Abedi Kazimoto.

Les malades sont abandonnés à leur triste sort et obligés de consulter les charlatans, poursuit-il, se demandant s’il ne s’agit pas d’un génocide.

Il demande au gouverneur et à la division provinciale de la sante de faire en sorte que, les médecins de la zone de santé rurale de Samba qui traînent à Kindu puissent regagner Samba plus vite que possible « et dans le cas contraire, nous affecter d’autres qui vont accepter de travailler avec nous ici à Samba. »

Il appelle aussi à sanctionner celui qui leur délivre les feuilles de route, « parce que six mois d’absence, c’est déjà une désertion et surtout comme ça coïncide avec la période de grève. »

Radio OKAPI via CONGO PUB Online

207 Vues

You may also like

Laisser un commentaire