Législatives au Sénégal : le camp présidentiel perd sa majorité absolue

par admin9775

À l’issue des élections législatives au Sénégal, le camp présidentiel a perdu la majorité absolue à l’Assemblée nationale mais reste en tête d’une très courte avance, selon les résultats officiels provisoires de la Commission nationale de recensement des votes. Les détails dans cette édition avec notre correspondant Elimane Ndao, et l’analyse de Babacar Ndiaye, directeur de la recherche et des publications du think tank WATHI.

Également à la Une, au Kenya, malgré les appels au calme répétés depuis des mois, la tension monte avant les élections générales du 9 août durant lesquelles la population choisira son nouveau président, ainsi que ses députés et autres représentants. Ce jeudi, le vice-président candidat William Ruto a tenu une conférence de presse durant laquelle il a expliqué être au courant de menaces contre ses partisans. Selon lui, une campagne de désinformation est à l’œuvre pour entrainer des violences et lui faire perdre l’élection. A Nairobi, Bastien Renouil nous explique la situation.

Enfin, l’ONU confirme des « attaques » de l’armée rwandaise en RD Congo. L’armée rwandaise est intervenue dans l’est du pays ces derniers mois, directement et en soutien à des groupes armés, selon un rapport d’experts missionnés par les Nations unies. Les experts indiquent que Kigali a également « fourni des renforts de troupes au M23 pour des opérations spécifiques, en particulier lorsque celles-ci visaient à s’emparer de villes et de zones stratégiques ». Le Mouvement du 23 mars (M23) est une ancienne rébellion à dominante tutsi vaincue en 2013, qui a repris les armes en fin d’année dernière pour demander l’application d’un accord signé avec Kinshasa.

148 Vues

You may also like

Laisser un commentaire