Nord Kivu : L’état de siège trahit la FEC, ce syndicat patronal !

par admin9775

« Plus de convoi militaire sur la route Beni-Kasindi. Le mariage n’aura été de courte durée. Les opérateurs économiques ont été victime de la ruse politique du cabinet du gouverneur militaire pour lever leur grève. Leurs chauffeurs prennent désormais les énormes risques pour franchir les quelques 80Km du sentier de la mort. »

Vendredi 08 juillet dernier, la chambre de commerce du grand Nord Kivu lance une grève illimitée. Les opérateurs économiques décident ainsi de suspendre les importations ainsi que les exportations via la frontière congolo-Ougandaise pour décrier l’insécurité sur l’axe routier Beni-Kasindi où plusieurs véhicules avaient déjà été incendiés par l’Adf. Presqu’une semaine après, le pouvoir s’approche de la chambre de commerce pour trouver un compromis et reprendre ainsi le trafic. Un des conseiller du gouverneur militaire du Nord Kivu ne tardera pas à annoncer ce compromis trouvé. Maitre David KAMUHA disait être fier de ce compromis basé sur un convoi militaire qui devra accompagner les véhicules sur l’axe routier insécurisé enfin que l’ennemi n’inquiète plus les opérateurs économiques. Tous les véhicules stationnés à KASINDI ont ainsi profité le lendemain de ce convoi pour traverser cette route insécurisée de moins de 80 kilomètres seulement.

Le mariage aura duré seulement 24 heures

Le lendemain, le convoi n’était plus là pour accompagner les véhicules. Les chauffeurs qui attendaient ce convoi aux différents postes de péage-route de part et d’autres étaient obligés de partir seuls et ainsi de suite. Un véhicule de marque Dyna a même déjà été embusquée sur cette route faute de convoi. Son chauffeur avait été blessé et son aide tué. La victime disait avoir franchie seule la route car impatient d’attendre le convoi qui venait de lui trainer toute une journée. Plusieurs autres chauffeurs prennent aussi ce même risque chaque jour. Que dire encore ? Le mariage n’aura été de courte durée. Les opérateurs économiques sont inquiets. Sans convoi, les chauffeurs prennent les risques énormes à la recherche de la survie. Difficile pour le moment de joindre le cabinet du gouverneur militaire. Nous y reviendrons !

Ivan Eliel KANIKI

La Cloche RDC via CONGO PUB Online

137 Vues

You may also like

Laisser un commentaire