Les États-Unis lancent un exercice militaire en Indonésie, en pleines tensions avec la Chine

par admin9775

Des milliers de soldats indonésiens, américains et de pays alliés ont effectué vendredi un exercice de tir réel dans le cadre de manœuvres militaires annuelles, intervenant alors que Pékin vient de mener, selon un haut responsable militaire américain, des « actions déstabilisatrices » autour de Taïwan.

Une semaine après les exercices chinois sans précédent, des alliés de Washington s’élancent dans le Pacifique. Des milliers de soldats indonésiens, américains et de pays alliés ont procédé vendredi à des exercices de tirs réels dans le cadre de manœuvres militaires annuelles, selon un haut responsable militaire américain. Les États-Unis ont affirmé que cet exercice militaire conjoint entamé lundi 1er août et baptisé « Super Garuda Shield », ne visait aucune nation.

Le chef du commandement américain pour l’Indo-Pacifique, l’amiral John Aquilino, a toutefois évoqué vendredi le spectre d’un conflit dans le détroit de Taïwan après que la Chine a conduit ses plus importantes manœuvres militaires autour de l’île. « Les actions déstabilisatrices de la République populaire de Chine appliquées aux activités et actions menaçantes contre Taïwan sont exactement ce que nous essayons d’éviter », a déclaré l’amiral John Aquilino, lors d’une conférence de presse après l’exercice.

Les États-Unis et leurs alliés asiatiques s’inquiètent du poids croissant de la Chine dans le Pacifique.

Pékin a lancé la semaine dernière des exercices de guerre sans précédent autour de Taïwan, qu’elle revendique comme faisant partie de son territoire, en réaction à la visite de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi dans la démocratie autonome.

Ces exercices aériens et maritimes de la Chine, qui ont duré une semaine, ont poussé les tensions dans la région à leur plus haut niveau depuis des années. « Chaque jour, nous essayons d’empêcher la guerre », a déclaré l’amiral Aquilino.

Au moins 4 000 soldats dans des exercices planifiés depuis longtemps

Le chef de l’armée indonésienne, Andika Perkasa, a toutefois souligné que ces exercices annuel, prévus jusqu’au 14 août, avaient été planifiés bien avant cette montée de la tension dans le détroit.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaineJe m’abonne

Ils se déroulent sur l’île indonésienne de Sumatra et sur les îles Riau, une province du pays composée d’îlots dispersés près de Singapour et de la Malaisie.

Au moins 4 000 soldats américains et indonésiens ont été rejoints pour cette édition de « Super Garuda Shield » par des forces d’Australie et de Singapour, ainsi que par le Japon, qui participe pour la première fois à l’exercice.

Les forces militaires conjointes ont tiré des missiles antichars Javelin tandis que les hélicoptères Apache ont effectué des manœuvres, tirant des salves de mitrailleuses et de roquettes dans une zone d’entraînement vallonnée.

Vendredi, seules les forces australiennes et singapouriennes ont rejoint les troupes américaines et indonésiennes. Le Canada, la France, l’Inde, la Malaisie, la Corée du Sud, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Timor oriental et la Grande-Bretagne participent en tant que pays observateurs.

RFI via CONGO PUB Online

149 Vues

You may also like

Laisser un commentaire