Violence des gangs en Haïti: la vie à l’arrêt

par admin9775

Depuis 2 ans, Haïti fait face à une insécurité généralisée qui empêche toute vie normale, et paralyse le fonctionnement de plusieurs secteurs d’activités. Une violence et une insécurité qui pèsent sur tous les pans de la société, à commencer par le secteur de la santé.

Dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince, survivre est aujourd’hui devenu un terme plus adapté que vivre. Personne, aucun secteur de la société n’est épargné par la violence que les bandes criminelles ont peu à peu imposée. « On ne peut plus aller travailler parce que c’est difficile de se rendre dans certaines zones. Je suis obligé de rester sans rien faire, car je ne voudrais pas non plus qu’il m’arrive malheur dans les rues », explique par exemple James Pierre qui travaille dans le domaine de la construction. La pédiatre Ernestine Isaac Chérie, elle, ne peut plus se déplacer à travers le pays, dans les zones reculées, pour aller à la rencontre des patients . L’insécurité qui sévit dans la capitale haïtienne frappe aussi de plein fouet la santé mentale des médecins après les enlèvements, dont plusieurs d’entre eux ont été victimes sur leur lieu de travail, explique-t-elle. À Port-au-Prince, le reportage de Marie André Bellange.

États-Unis : Donald Trump tient sa vengeance face à Liz Cheney

Trump 1 – Cheney 0. L’élue républicaine, vice-présidente de la Commission d’enquête du 6 janvier 2021, Liz Cheney, se heurte au mur trumpiste. Les électeurs du Wyoming lui ont préféré une inconnue, Harriet Hageman, soutenue par Donald Trump, lors de la primaire qui se tenait hier (16 août 2022) pour briguer l’unique siège de cet État rural à la Chambre des représentants, lors des élections de mi-mandat en novembre 2022. Liz Cheney était pourtant la candidate sortante. À présent, elle promet de tout faire pour que l’ancien président ne remette plus jamais les pieds à la Maison Blanche. Faut -il lire cette défaite comme la confirmation de la mainmise des trumpistes sur le parti républicain ? L’analyse de Lauric Henneton, spécialiste des États-Unis à l’Université Versailles Saint Quentin.

Un influent cardinal accusé d’agressions sexuelles au Canada

Le cardinal Marc Ouellet, cité un temps parmi les favoris pour devenir pape, est accusé d’agressions sexuelles dans une action collective rendue publique, le mardi 16 août 2022, au Canada. L’ecclésiastique, actuel préfet de la Congrégation pour les évêques, l’une des fonctions les plus importantes du gouvernement du Vatican, aurait procédé à des attouchements inappropriés à l’égard d’une stagiaire, entre 2008 et 2010, lorsqu’il était archevêque de Québec, selon des accusations figurant dans un document issu de l’action collective autorisée par la Cour supérieure de cette province francophone en mai 2022. Ces révélations interviennent trois semaines après une visite du pape François au Canada, au cours de laquelle il s’est excusé pour les abus perpétrés par des membres de l’Église dans des pensionnats pour autochtones.

À la Une du journal de la 1ère:

Malgré de nombreuses réticences, les campagnes de vaccination contre le Covid-19 se poursuivent vaille que vaille en Guadeloupe.

RFI via CONGO PUB Online

126 Vues

You may also like

Laisser un commentaire