Félix Tshisekedi désormais président de la SADC

par admin9775

« C’est avec une grande joie et beaucoup de responsabilité que j’accepte le marteau de pouvoir que me transmet le président de la République du Malawi et président sortant de la SADC« , affirme, prenant la présidence tournante de la Communauté de développement des États de l’Afrique australe (SADC) pour l’exercice 2022-2023, Félix Tshisekedi, ce mercredi 17 août 2022 à Kinshasa, en marge du 42ème sommet des Chefs d’État de la sous-région tenu à Kinshasa.

Saluant le « brillant mandat (de son prédécesseur) qui a largement permis à notre communauté de réaliser différents projets intégrateurs dans un environnement difficile dominé par le covid« , Félix Tshisekedi promet, « sur la même lancée, poursuivre ce travail et compte sur le soutien de tous les Etats membres pour atteindre les objectifs fixés par nos pères fondateurs ».

Développer les infrastructures de la région

« Durant mon mandat, je m’activerais à implémenter les programmes destinés à développer les infrastructures de la région qui sont en lien direct avec nos principales stratégies visant à éradiquer la pauvreté dans la région de la SADC », annonce le désormais président de la SADC.

« Au cours de mon mandat, je m’emploierai à promouvoir l’industrialisation au moyen de l’agro-transformation et de la valorisation des minéraux afin d’atteindre une croissance économique et durable. Et ce, en travaillant de concert avec les Etats membres, le secteur privé et les partenaires au développement ».

Félix Tshisekedi rappelle que « ce 42ème sommet a pour thème : promouvoir l’industrialisation au moyen de la valorisation au moyen de l’agro-transformation, la valorisation des minéraux et développement des chaînes de valeurs régionales en vue d’atteindre une croissance économique inclusive et durable ». 

Raison pour laquelle « nous allons appuyer la mise en œuvre des programmes et des projets indicatifs inspirés par la vision 2050 de la SADC ».

Conformément à cette vision, « la SADC se donne comme mission de promouvoir la croissance économique durable et équitable, le développement socio-économique, le renforcement de la coopération et de l’intégration, la bonne gouvernance et la paix pour que la région s’impose comme un acteur efficace et compétitive sur la scène internationale et au sein de l’économie mondiale ».

Félix Tshisekedi rappelle que « le principal enjeu de l’intégration régionale, c’est aussi renforcer nos économies, créer des emplois et améliorer les conditions de vie de nos citoyens ».

Il estime que « le développement des infrastructures est la priorité de la SADC, (il faut donc) accélérer la mise en œuvre des projets pertinents inscrits dans le plan directeur de développement des infrastructures ».

Pour y arriver, « je compte donc sur votre soutien au gouvernement de la RDC dans l’accomplissement de cette lourde charge. Nous sommes impatients de travailler avec tous les Etats membres pour que la SADC fasse de l’intégration régionale une réalité vivante ».

2ème Sommet de la SADC tenu à Kinshasa après celui de septembre 2009, cette 42ème rencontre des Chefs de l’État de la sous-région a été ouverte officiellement ce mercredi au Palais du peuple. Après cette passation de pouvoir, les travaux se poursuivent à huis-clos. Un communiqué finale est attendu à la fin de ce travaux.

Wavel Ramkalawa des Seychelles, Hage Geingob de la Namibie, Samia Suhulu de la Tanzanie, Cyril Ramaphosa d’Afrique du Sud, le Vice-président Botswanais Ponatshego Kedikilwe et le Chef de l’État Malawite Lazarus Chakwera et le Roi Mswati III du Royaume d’Eswatini sont présents à Kinshasa.

Par Barick Bwematelwa

Top Congo via CONGO PUB Online

278 Vues

You may also like

Laisser un commentaire