Kinshasa : Muabilu s’attaque aux constructions anarchiques sur les emprises publiques

par Guyguy Lelo

Fini l’époque de prolifération des constructions anarchiques sur les servitudes d’utilité publique dans la ville de Kinshasa. Les hors-la-loi seront contraints de quitter par la force. Dorénavant, le plan urbanistique de la capitale doit être scrupuleusement respecté.

Décidément, Pius Muabilu est déterminé à assainir son secteur pour mettre fin à l’anarchie des constructions anarchiques à travers les emprises publiques dans la capitale. Le ministre d’Etat en charge de l’Urbanisme et habitat a effectué mardi une descente sur le terrain pour inspecter les différents sites non-ædificandi observés dans la capitale congolaise. Parmi les sites choisis, le pont Makelele, l’hôpital de référence de Kintambo vers l’hôtel Diplomate. De nombreux immeubles et maisons d’habitation sont érigés en violation des normes sur les lits majeurs de la rive et constituent donc un danger public. Autre constat, le réseau de canalisation des eaux usées n’existe presque plus sur ces différents sites avec comme conséquence le ruissellement sauvage des eaux usées issues de pluies.

Soucieux de réaliser la vision du président de la République, Félix Tshisekedi, Pius Muabilu, en sa qualité du ministre ayant en charge le développement urbain, promet de frapper fort avec des mesures drastiques. Ainsi, conformément à la loi, les maisons construites anarchiquement sur ces différents sites seront démolies. “Je me suis déplacé ici, à la demande expresse du gouvernement et du président de la République. C’est encore une fois pour alerter nos compatriotes pour qu’ils puissent comprendre que ça ne peut plus continuer. J’en appelle à la vigilance des autorités urbaines. Le gouvernement national va prendre ses responsabilités. Il faut qu’on casse. Ça sera dur mais la loi est là et nul n’est censé l’ignorer”, a-t-il prévenu.

Par ailleurs, le patron de l’Urbanisme et habitat a poursuivi sa visite d’itinérance dans le quartier Sinkin à Bandalungwa pour également palper du doigt les réalités de terrain. Sur place, Muabilu était surpris de voir la construction d’un immeuble de quatre niveaux, en violation de la réglementation en matière d’urbanisme et habitat en RDC. “La structure de soutènement démontre que l’immeuble ne devrait avoir que deux étages. Il n’y a eu aucun respect sur le plan de l’urbanisme, mais aussi aucun document”, a déclaré le numéro un de l’Urbanisme et habitat.

Inquiet par cette situation, Muabilu a autorisé sur-le-champ la suspension des travaux, avant de rappeler la mise en place pour bientôt du guichet unique de l’Urbanisme et habitat, considéré comme l’unique portail de paiement.

Dan Kalala Kalambay

Ouragan via Congo Pub Online

148 Vues

You may also like

Laisser un commentaire