Lomami : Plus de 980 mille personnes vivent dans l’insécurité alimentaire sévère (rapport du PAM)

par admin9775

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a présenté, vendredi 26 août dernier, au cours d’un atelier organisé à Kabinda, les résultats de l’enquête sur la sécurité alimentaire menée notamment dans la province de Lomami. C’est le vice-gouverneur, Jean-Claude Lubamba Mutombo, qui a donné le go de ces activités.

Selon le rapport de cette enquête menée en juillet 2022 par l’Institut national des statistiques (INS) en partenariat avec le PAM, 2.592.625 personnes, soit 65,9 % de la population, vivent en insécurité alimentaire globale et modérée dans la province de Lomami. Au total, renchérit la même source, 980.947 lomamiens, l’équivalent de 24,6 % de la population, vivent en insécurité alimentaire sévère due au déficit de la nourriture.

D’après Michel Kabamba, coordinateur régional de la sécurité alimentaire dans le Grand Kasaï, cette situation est consécutive notamment aux maladies (Rougeole, choléra, Covid-19, épizooties, etc.) ainsi qu’aux conflits interethniques ou fonciers mal gérés occasionnant l’incendie des maisons et le déplacement des populations.

Il a, par ailleurs, laissé entendre que la population de la province de Lomami n’a pas encore retrouvé son mode de vie d’avant et les personnes les plus touchées par cette insécurité alimentaire, sont notamment les déplacés de guerres, les retournés, les familles d’accueil, les enfants de moins de cinq ans, les femmes enceintes et les femmes allaitantes.

Partant de ces résultats, Michel Kabamba a plaidé auprès de l’exécutif provincial en faveur d’une analyse des causes conjoncturelles structurelles afin de planifier une réponse à court, moyen et long termes pour lutter contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle dans la province de Lomami.

Ces chiffres devant éveiller la conscience du gouvernement provincial face à sa responsabilité, le vice-gouverneur qui en a fait mention, a réitéré l’engagement du gouvernement provincial dans l’accompagnement de toutes les actions de nature à promouvoir la vie sociale et la sécurité des uns et des autres. Jean Claude Lubamba a, tout en reconnaissant l’apport du PAM dans l’assistance des populations sinistrées de la province de Lomami, appelé à la solidarité des hommes de bonne volonté et des organismes pour éradiquer l’insécurité alimentaire.

Signalons que cet atelier a permis aux participants, notamment les autorités politico-administratives, les membres du gouvernement provincial, les acteurs la santé ainsi que ceux de la société civile d’adopter les résultats de cette enquête.

Merveille Mpandanjila

Actu30 via CONGO PUB Online

122 Vues

You may also like

Laisser un commentaire