Taïwan : 446 incursions aériennes chinoises en août, un record

par admin9775

Le mois d’août a été marqué par un pic spectaculaire d’incursions, Pékin ayant organisé des manœuvres militaires sans précédent pour protester contre la visite à Taipei de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi.

Les relations restent tendues entre Taipei et Pékin. Taïwan a été le théâtre d’un nombre considérable d’incursions aériennes chinoises au mois d’août, au moment où Pékin s’insurgeait contre les visites de législateurs américains sur l’île démocratique.

Selon une base de données compilée par l’Agence France-Presse à partir des chiffres du ministère de la défense taïwanais, 446 avions chinois, pour la plupart des avions de chasse, sont entrés dans la zone d’identification de défense aérienne (ADIZ) de Taïwan en août, soit plus que les 380 passages d’appareils chinois recensés pour l’ensemble de l’année 2020. Sur les huit premiers mois de 2022, Pékin a effectué 1 068 incursions dans l’ADIZ de Taïwan, dépassant le total de 2021 (969).

Visites d’élus américains soutenant Taïwan

Les 23 millions d’habitants de Taïwan vivent sous la menace constante d’une invasion par la Chine, qui considère l’île comme une partie de son territoire à reconquérir un jour, si nécessaire par la force. Le mois d’août a été marqué par un pic spectaculaire d’incursions dans l’ADIZ de l’île alors que Pékin organisait des manœuvres militaires sans précédent pour protester contre la visite à Taipei de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, et d’autres responsables politiques.

Le Parti communiste chinois s’insurge contre toute action diplomatique susceptible de conférer une légitimité à Taïwan et a réagi avec une agressivité croissante aux visites de responsables et politiques occidentaux.

Après le déplacement de Nancy Pelosi au début du mois d’août, la Chine a envoyé, une semaine durant, des navires de guerre, des missiles et des avions de chasse dans les eaux et le ciel de Taïwan. Ces exercices ont été les plus importants et les plus agressifs depuis le milieu des années 1990.

Les menaces de Pékin se sont intensifiées sous la gouverne du président Xi Jinping, plaçant l’armée taïwanaise davantage sous pression. Surpassée en nombre et en possession d’une flotte vieillissante d’avions de chasse, Taïwan a annoncé, la semaine dernière, l’augmentation son budget militaire à un niveau sans précédent, pour atteindre 19,2 milliards d’euros.

Le Monde avec AFP via CONGO PUB Online

171 Vues

You may also like

Laisser un commentaire