RDC-Affaire salaire : La VSV exige la publication des salaires des gouvernants et des autres mandataires publics

par admin9775

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’homme (VSV) n’est pas restée bouche bée face aux révélations faites par Martin Fayulu en ce qui concerne les émoluments des députés nationaux de la RDC.

Cette ONG a, à travers un communiqué publié vendredi 2 septembre, dénoncé l’écart du train de vie existant entre un député national qui touche près de 21.000 USD par mois, un professeur ordinaire des universités qui a 2.000 USD par mois, un médecin général qui a 1.450 USD le mois et un enseignant qui est payé moins de 250 USD par mois.

Suite à l’ambiguïté existante sur la somme perçue par les députés, cette organisation de la société civile estime que les révélations du président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) démontrent l’absence de la transparence dans la gestion de la chose publique.

« Comment peut-on comprendre qu’un député national touche près de 21.000 USD par mois alors que dans le même pays, les professeurs ordinaires des universités touchent moins de 2.000 USD par mois, le médecin général 1.450 USD par mois et l’enseignant est payé moins de 250 USD par mois(…) Certains parlent de 20.000 USD d’émoluments, d’autres de 16.000 USD et d’autres encore 14.000 USD qu’ils toucheraient, etc. Face à cette confusion, le bureau de l’Assemblée Nationale doit tout mettre en oeuvre pour éclairer la population congolaise dont le droit à l’information doit être respecté », révèle ce communiqué de la VSV.

Raison pour laquelle, la VSV a invité le Chef de l’État Felix Tshisekedi à s’impliquer pour rectifier le tir en vue de mettre un terme aux injustices criantes.

« Il est donc temps que les autorités congolaises notamment le Président de la République rectifient le tir pour mettre fin aux injustices criantes et rétablir la confiance entre les gouvernants et les gouvernés. La VSV demande ainsi au Président de la République en particulier et aux autres autorités congolaises en général, d’œuvrer positivement pour rendre effective la réduction tant attendu du train de vie des animateurs des institutions. De même, la VSV pense qu’il est important, gestion transparente oblige, que le gouvernement procède à la publication solennelle des salaires et autres émoluments payés aux gouvernants et autres mandataires publics », conclut-elle.

Par Kevin Muteba

Objectif Info via CONGO PUB Online

164 Vues

You may also like

Laisser un commentaire