2022-2023: une rentrée scolaire apaisée sous le signe de la sauvegarde des acquis de la gratuité

par admin9775

Les élèves de la République démocratique du Congo reprennent le chemin de l’école le lundi, 5 septembre 2022, sur toute l’étendue du territoire national, a confirmé le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), le Pr Tony Mwaba Kazadi, conformément au calendrier scolaire 2022-2023,

Cette rentrée scolaire, a-t-il indiqué, sera effective, apaisée et placée sous le signe de la sauvegarde des acquis de la gratuité de l’enseignement qui s’inscrit dans la vision politique du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, depuis son avènement au sommet du pays.

L’effectivité de la gratuité dans le système éducatif congolais

Au départ, il y a lieu de retenir que la gratuité de l’enseignement est une matière prévue dans la Constitution de 2006 et que dans son application, le gouvernement a convenu, dans une première phase,  avec les partenaires éducatifs de la mettre en œuvre au niveau primaire afin de garantir sa réussite et matérialiser la vision du Chef de l’État dans le secteur éducatif.

Ensuite, il est bien entendu, selon le ministre de l’ESPT que celle-ci sera élargie au degré supérieur, c’est-à-dire jusqu’au niveau de l’enseignement de base comprenant les classes de 7ème et de 8ème année

À ce jour, grâce à la clarification de son  champ d’application avec les partenaires éducatifs, la gratuité de l’enseignement primaire est devenue effective sur toute l’étendue du territoire national grâce à l’implication personnelle du Chef de l’État, Félix Tshisekedi Tshilombo. Plus de 48 actions ont été menées par le ministre Tony Mwaba au niveau du ministère de l’EPST pour que cela soit une réalité palpable à travers le pays. Parmi ces actions il faut citer notamment le réajustement de la prime de la gratuité pour les enseignants du primaire, sans oublier la prise en charge de 265.355 enseignants du secteur public. Ainsi, grâce à la gratuité au niveau primaire, plus de 4 millions d’enfants ont regagné le chemin de l’école.

On a noté, pendant ce temps, un surpeuplement des élèves dans les salles de classe et pour résoudre ce problème, le ministre de l’EPST le Pr Tony Mwaba a lancé en octobre 2021, à Kabeya Kamuanga dans la province du Kasai Oriental, la campagne « Pas une école sans banc ». C’est pour cette raison qu’il a, d’ailleurs, effectué des missions d’itinérances dans les différentes provinces éducationnelles du pays.

Actuellement, il faut dire que toutes les provinces  du pays se sont appropriées la campagne «  Pas une école sans banc », afin d’équiper les établissements scolaires de la RDC des bancs pupitres et de permettre aux élèves d’étudier dans de bonnes conditions.

Dialogue sincère gouvernement – ban syndical de l’EPST

Pour une rentrée scolaire 2021-2022 apaisée, le ministère de l’EPST a pris des dispositions nécessaires pour  soulager notamment l’un des principaux acteurs de l’éducation, à savoir le corps enseignant.

Voilà qui justifie les derniers travaux de la Commission paritaire gouvernement-ban syndical de l’EPST tenus, du 08 au 13 août 2022, dans la salle de conférences de Mbuela Lodge, à Kisantu, dans la province du Kongo Central.

Ces travaux ont permis aux deux parties prenantes de signer, après évaluation, l’addendum au protocole d’accord de Bibwa, signé en novembre 2021, et de se fixer sur les engagements pris par le gouvernement.

Il est à noter, à ce stade, l’aboutissement heureux des pourparlers clôturant, grâce à un dialogue sincère, une année scolaire 2021-2022, lancée le 04 octobre 2021 à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï oriental, et qui a connu des perturbations sur son parcours, des suites des grèves intermittentes.

Pas plus tard que la semaine dernière,  ce ban syndical s’est engagé à rendre effective la rentrée scolaire 2022-2023 dès le lundi 5 septembre. Le porte-parole de l’intersyndicale de l’EPST l’a affirmé lors d’une assemblée générale axée sur la restitution des travaux d’évaluation de l’addendum au protocole d’accord de Bibwa.

Parlant des engagements du gouvernement, il a fait savoir que celui-ci a décidé de rendre opérationnelle la transposition des grades ; de payer les 65.000 nouvelles unités restantes ; d’augmenter l’enveloppe de la retraite et de payer les 30℅ de la rémunération du deuxième palier, à partir du 4ème trimestre 2022.

Et pour clôturer en beauté l’année scolaire 2021-2022 et envisager des perspectives pour celle qui lève déjà l’ancre, il a été organisé, du 29 au 31 août 2022 à Kinshasa, donc à la veille de la rentrée,  la « Revue annuelle nationale des performances de l’EPST » (RAP).

Cette concertation, placée sous le thème « Consolidation et pérennisation de la gratuité de l’enseignement primaire ainsi que la lutte contre les antivaleurs », a mis autour du ministre, le Pr Tony Mwaba Kazadi, les gestionnaires et les partenaires de son secteur.

ACP via CONGO PUB Online

190 Vues

You may also like

Laisser un commentaire