RDC-Ouganda : les réfugiés congolais de Kibaya expulsés manu militari par l’armée ougandaise

par Guyguy Lelo

Les réfugiés congolais cantonnés à Kibaya en Ouganda, ont été expulsés manu militari vers le camp de Nyakavande en République démocratique du Congo, le vendredi 02 septembre 2022.

Une opération décidée par le gouvernement ougandais, et exécutée par UPDF, 48 heures après avoir appelé ces familles congolaises, qui avaient trouvé refuge en terre ougandaise, de retourner en RDC.

D’après les médias locaux, des témoignages recueillis sur place au près des réfugiés révèlent que les militaires de l’armée ougandaise ont, durant l’opération, tabassé ces congolais installés dans ce camp, et ont détruit les abris de fortune construits par ces réfugiés dans Kibaya, situé non loin de la frontière entre la RDC et l’Ouganda.

« La situation est très mauvaise. Aujourd’hui, vers 4 heures du matin, les militaires ougandais ont brulé des abris des réfugiés congolais dans les trois camps qui se trouvaient dans le Kibaya coté Ougandais. D’autres ont été torturés. Il y en a qui sont blessés et qui ont perdu leurs biens et d’autres consumés par le feu, comme des matelas, des vêtements et biens d’autres encore. Ces militaires ont forcé les gens à embarquer à bor des gros bus et les contraindre à aller dans des camps des refugiés », témoigne un réfugié, cité par un média local.

La même source renseigne que quelques heures après l’opération, l’armée ougandaise est toujours présente sur le site, quant bien même il y a encore quelques réfugiés.

D’après certaines sources non officielles, le gouvernement ougandais a levé l’option de renvoyer ces réfugiés originaire des groupements de Jomba et Bweza en RDC, qui se sont installés à Kibaya, après les affrontements entre les rebelles du m23 et les FARDC, pour qu’ils bénéficient d’assistance humanitaire appropriée de la part des autorités congolaises.

Murphy Fika

Objectif-Info via CONGO PUB Online

216 Vues

You may also like

Laisser un commentaire