TEST DU SAMSUNG GALAXY Z FLIP 4: LE SMARTPHONE À CLAPET QUI POURRAIT BIEN VOUS SÉDUIRE

par admin9775

Le géant sud-coréen revient avec une nouvelle déclinaison du plus petit de ses smartphones pliants. Nouveau look, nouvelle puissance, nouveau design: de quoi tenter de séduire les derniers réticents.

À l’heure où tous les smartphones ont tendance à se ressembler et proposer les mêmes innovations ou les mêmes caractéristiques, Samsung dénote avec ses Galaxy Z Fold 4 et Z Flip 4. Deux smartphones à écran pliable qui proposent, dans leur style respectif, de gagner de la place pour des usages différents.

Le Galaxy Z Flip 4 remet au goût du jour le téléphone à clapet, en lui apportant une touche de modernité. Écran intégral à l’intérieur, écran plus minimaliste pour les notifications à l’extérieur, puissance sous le capot et photo honnête: il a tout pour séduire ceux qui céderaient à l’appel de son concept. Si le prix ne les refroidit pas (à partir de 1109 euros).

Le nouveau venu de la gamme à clapet de Samsung opte en 2022 pour des bords droits qui tranchent avec les modèles précédents aux rondeurs sur les côtés et aux angles. De là à dire qu’il y a une inspiration à aller trouver du côté de l’iPhone 13 pour ce redesign qui fait des émules un peu partout… Cela a le mérite de faire mieux tenir le Galaxy Z Flip 4 dans la paume de la main (71,9 x 84,9 x 17,1 mm replié) et même en main quand il est déplié (6,9 mm d’épaisseur). Il a également pour lui un poids bien réparti (187 g), sans être un poids plume du secteur.

La surface mate est aussi agréable au toucher et ne prend pas les traces de doigts. Avec l’écran extérieur pour les notifications orné des deux capteurs photo et du flash, l’aspect double texture donne un fini élégant et classe. La bonne nouvelle pour un smartphone à écran pliant est aussi de savoir qu’il est résistant à l’eau fraîche et affiche une certification IPX8 (immersion jusqu’à 1,50 m durant 30 minutes). Il ne supportera en revanche pas les poussières qui s’immiscent.

Le Galaxy Z Flip 4 existe en quatre coloris (bleu, violet, or, noir) et peut aussi être personnalisé grâce à l’optio Bespoke qui propose des coques de différentes couleurs à assembler selon ses envies.

Ce qui différencie le Galaxy Z Flip 4 des autres smartphones (exception faite du Motorola RAZR au design moins soigné), c’est bien son allure. Un petit format carré qui tient dans la poche de chemise ou de pantalon avant de s’ouvrir pour voir plus grand. Le Z Flip 4 renoue avec le format à clapet d’antan, mais pour cette fois laisser la place à un très large écran 22:9. Un gabarit parfait pour visionner des films.

Ceux qui trouvent les smartphones actuels trop grands vont être ravis de ce gabarit compact qui possède de sérieux atouts d’usage. Avec sa charnière résistante, il tient parfaitement en mode flex, plié en angle droit à 90°. On peut alors le poser pour passer un appel vidéo sans avoir à le prendre en main, ou déclencher l’appareil photo pour des selfies en se tenant en face.

On apprécie surtout la possibilité d’afficher deux applications l’une au-dessus de l’autre à l’écran, ou bien un document en haut et le clavier en bas. L’interface s’adapte impeccablement et immédiatement au format pour de très nombreuses applications. Et même pour visionner une vidéo, c’est agréable de pouvoir le poser simplement sur un meuble, sur une table devant soi sans qu’il ne tombe.

La FlexCam, l’appareil photo multipositions

Le Galaxy Z Flip 4 est doté d’une double caméra au dos (ou au-dessus selon votre conception de l’appareil) avec un grand angle et un ultra grand angle (12 mégapixels chacun). En revanche, il n’y a pas de zoom optique – cela se ressent – ou de stabilisation optique efficace. Ne cherchez pas à faire de gros plans de loin (zoom 4x ou 10x), le résultat n’est pas terrible. Mais le mode portrait reste de très bonne facture.

De nuit, le Z Flip 4 s’en sort honorablement en photo, mais il n’est pas le plus véloce de sa catégorie dans ce domaine. Reste qu’on apprécie la possibilité de prendre des selfies en dépliant l’appareil ou en s’appuyant sur son écran externe. En sortant l’écran externe de veille, on peut accéder à l’appareil photo en appuyant deux fois sur le bouton d’alimentation.

Un mini écran apparaît alors, pour se faire une idée du selfie à venir et avec la possibilité de choisir le mode (photo, portrait, vidéo). Il n’y a plus qu’à attendre la fin du décompte et à sourire. Pratique pour dégainer vite. Il est par ailleurs possible de filmer en 4K/60 FPS ou en 4K/30 FPS en selfie.

Un grand écran qualitatif et son double mini

L’écran a toujours été un atout chez Samsung et celui du Z Flip 4 n’y coupe pas. Il arbore un écran principal Super Amoled de 6,7 pouces de diagonale (2640 x 1080 pixels), capable de se replier en deux. De manière incontournable, il faut donc faire avec l’existence d’une pliure au milieu. Mais il faut admettre qu’avec le temps, Samsung a appris à la rendre de plus en plus discrète, pour la rendre quasi invisible avec l’habitude.

Le Galaxy Z Flip 4 propose un taux de rafraîchissement d’image de 120 Hz qui est adaptatif, c’est-à-dire qu’il varie en fonction des besoins sur le moment pour se montrer moins énergivore pour votre batterie. Une technologie désormais répandue sur les modèles haut de gamme, mais qui apporte un vrai plus en matière de fluidité. On aime aussi sur cet écran les multiples raccourcis latéraux possibles grâce à un onglet à tirer et à personnaliser.

Bien trop petit pour être d’une quelconque utilité sur les premiers modèles, l’écran externe affiche désormais un format appréciable avec sa diagonale de 1,9 pouce. Ce n’est pas un véritable écran secondaire comme on en trouve sur le Galaxy Z Fold 4, mais c’est amplement suffisant pour jeter un rapide coup d’œil à son smartphone sans avoir besoin de l’ouvrir. C’est là qu’apparaissent les notifications, les appels entrants, ou encore l’accès à divers widgets (musique, météo, chronomètre, domotique, etc.).

Les faiblesses du Samsung Galaxy Z Flip 4
Le format qui ne convient pas à tout le monde

Le format du Z Flip 4 est son plus bel atout… et son principal inconvénient, du moins, selon ses goûts. Car un appareil pliable, c’est aussi une manipulation de plus pour vérifier une application, lire un mail ou tout simplement prendre un appel. Si l’écran en extérieur est plus grand qu’à ses débuts, il reste minimaliste et servira surtout à lire rapidement les notifications qui arrivent (début de mail, SMS, etc.). Cela pourra en lasser certains.

Déplié, le Galaxy Z Flip 4 propose un écran élancé mais étroit, qui nécessite un peu plus de faire défiler l’écran pour lire un article par exemple. Ceux qui ont l’habitude de taper sur le clavier ne devront pas avoir de trop gros doigts pour éviter les fautes de frappe.

Une autonomie un peu légère

L’autonomie était l’un des points à régler sur le modèle précédent et Samsung semble l’avoir un peu entendu. Mais ce n’est pas pour autant que le Galaxy Z Flip 4 est devenu un foudre de guerre au niveau de sa batterie. Le pliable de Samsung tient une bonne journée en usage assez standard (mail, navigation, appels, utilisation d’applications, photos et un peu de vidéo). Mais il a tendance à rapidement diminuer si vous le poussez un peu. On se trouve là dans une autonomie plutôt moyenne — tendance basse — comme pour les derniers Galaxy S22 de la marque, loin des ténors du marché.

Il faut dire qu’à faire compact, Samsung ne lui a pas fourni une batterie gargantuesque (3700 mAh). Et il ne compense pas avec une charge rapide. Il faut quasiment compter 1h20 pour le charger totalement avec le chargeur fourni dans la boîte. Un chargeur plus puissant, en option, pourra malgré tout offrir une charge plus rapide.

Un prix qui ne se plie toujours pas

Si le prix a été nettement revu à la baisse depuis l’intronisation du Galaxy Z Flip premier du nom début 2020 (1509 euros à l’époque), il n’en demeure pas moins très élevé et tient la dragée haute à des smartphones premium bien mieux lotis en innovations, notamment en photo.

Le Galaxy Z Flip 4 démarre ainsi à 1109 euros pour 8 Go de RAM et seulement 128 Go de stockage, un total un peu léger en 2022 dans cette gamme de prix (compter 1289 euros pour 512 Go). Si l’envie vous prenait de craquer pour une édition Bespoke et de choisir un coloris glossy pour vos coques, il faudra ajouter 100 euros à la facture. L’originalité se monnaie aussi.

Conclusion

Qu’il suscite l’adhésion ou non, ce format pliable a le mérite de l’originalité. Samsung renoue avec le téléphone à clapet moderne, doté d’un très grand écran, qui prend moitié moins de place, parfaitement adapté à une poche de pantalon, de veste, voire de chemise.

Le choix du format est le critère principal pour un smartphone assez onéreux, puissant, mais pas forcément au même niveau en termes d’autonomie et de qualité photo que des modèles concurrents sur sa gamme de prix. Si un smartphone à clapet, version 2022, vous fait envie, le Z Flip 4 est un excellent produit, vous pourrez compter sur de magnifiques finitions signées Samsung, et une interface toujours aussi intuitive.

Melinda Davan-Soulas

BFM TV via CONGO PUB Online

169 Vues

vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

169 Vues

Congo Pub Online.com est une plateforme en ligne d’annonces et de publications qui fait partie des services médias de NCM SARLU. Nous sommes la plateforme en ligne idéale spécifiquement dédiée à la communication et à la promotion de vos produits et services.

©2022 Congopubonline. Conçu et développé par Fenx.