Ligue des champions – PSG : le verre à moitié vide ou à moitié plein ?

par admin9775

Malgré sa nette domination durant près d’une heure, le Paris Saint-Germain a battu la Juventus sur une petite marge (2-1), mardi, pour son entrée en lice en Ligue des Champions.

Faut-il voir le verre à moitié vide ou à moitié plein pour le club de la capitale ?

Les Parisiens ont démarré fort contre la Juventus. Après un début de saison quasiment parfait en Ligue 1, le Paris Saint-Germain avait pour mission de réussir son entrée en lice en Ligue des Champions. Dans un Parc des Princes des grands soirs, le club de la capitale a assuré en s’imposant contre la Juventus (2-1), mardi. Un bon résultat qui permet au champion de France de se mettre en confiance. Seulement d’un point de vue comptable ?

Mbappé dans tous les coups

Dans les faits, le score aurait pu être beaucoup plus lourd en faveur des Parisiens. En première période, les hommes de Christophe Galtier ont d’ailleurs affiché un visage séduisant : pressing haut, facilité à jouer dans les petits espaces, à écarter la défense piémontaise. Alors que la Vieille Dame était venue pour repousser l’échéance un maximum, elle a été éparpillée après seulement cinq minutes sur un geste génial de Neymar pour servir Kylian Mbappé.

L’attaquant français, qui a doublé la mise en milieu de première période après une nouvelle action d’école avec Marco Verratti et Achraf Hakimi, aurait pu définitivement faire couler la formation turinoise. Mais par un excès d’individualisme dans le but de marquer le coup avec un triplé, il a oublié Neymar, seul au second poteau, qui aurait pu enfoncer un troisième but et permettre à son équipe de gérer très tranquillement la dernière demi-heure.

Du 3-0 au 2-2 il n’y avait qu’un fil Au lieu de cela,

le PSG a une nouvelle fois douté et fait face à ses spectres. Sur l’action qui a suivi ce raté du champion du monde français, les locaux ont une nouvelle fois fait preuve de suffisance et de laxisme. Un corner à deux joué par la Juventus mal défendu et une mauvaise lecture du jeu de Gianluigi Donnarumma sur le centre de Filip Kostic pour permettre à Weston McKennie de réduire l’écart d’un coup de tête dans la surface.

Dans la foulée, le gardien italien, une première fois décisif sur une tête d’Arkadiusz Milik en première période, a dû sortir le grand jeu pour repousser Dusan Vlahovic après la réalisation du milieu américain. Tout en donnant l’impression de dominer nettement son adversaire, Paris a une nouvelle fois montré des limites dans sa gestion des événements, passant en un rien de temps d’un possible 3-0 à un possible 2-2.

Des lacunes pour Vitinha et Mbappé

La bonne nouvelle, c’est que les joueurs sont conscients de ces défauts persistants. «Ce n’est que le début, on doit s’améliorer. On a vu aussi qu’on a fait de bonnes choses. En seconde période, on aurait dû mieux contrôler le jeu» , a fait remarquer le milieu de terrain portugais Vitinha pour RMC Sport. «On savait avant le match qu’on avait des lacunes, on va bosser et essayer de faire de notre max» , a poursuivi Mbappé au micro de Canal+. «Défensivement, quand on a des temps faibles, il ne faut pas qu’ils soient trop faibles, qu’on soit trop bas. Il ne faut pas que les gens sentent qu’on est en danger. Toutes ces petites choses. Mais c’est le début de saison, on va continuer à travailler, si on y arrive, on va être dans le vrai» , a rajouté le champion du monde tricolore. Rendez-vous dès mercredi prochain à Haïfa pour se rassurer et faire un pas supplémentaire vers la qualification.

Maxifoot.fr via CONGO PUB Online

220 Vues

You may also like

Laisser un commentaire