Pénurie de carburant : Sylvano Kasongo s’insurge contre la hausse de prix du transport par les chauffeurs

par Pius KAMBU

À Kinshasa, capitale de la RDC, le prix du transport connaît une hausse. Cette situation est due à la pénurie de carburant depuis lundi 05 septembre. Le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures afin de pallier la situation qui perturbe le quotidien de la population congolaise.

Sylvano Kasongo, commissaire provincial de la police congolaise de la ville province de Kinshasa, met en garde les chauffeurs de taxi, taxi-bus, et motos qui haussent les prix du transport et recourent à des demi-courses.

Dans une interview accordée à Radio Okapi, Sylvano Kasongo s’insurge contre cette pratique des conducteurs. « Nous savons qu’il y a des difficultés liées à la pénurie de carburant, mais il faut respecter le tarif. Pourquoi revenir à la mauvaise pratique de demi-terrain ? Contraindre les gens à débourser jusqu’à 20 000 franc Congolais par jour pour arriver à la maison. Mais cette personne-là touche combien à la fin du mois ? C’est la méchanceté ça. Si tu [taximan] ne parviens pas à bien travailler, je t’en prie reste à la maison », dit le Général Sylvano Kasongo.

Et de poursuivre : « Ce qu’ils font là, c’est du vol. Quand ils seront arrêtés par la police, ils crieront à la tracasserie. C’est le dernier message que je lance aujourd’hui ! À partir de demain, nous allons envoyer nos agents sur terrain pour arrêter tous les récalcitrants. Ceci est un avertissement, je demande à vos associations, ACCO, et les autres-là de conscientiser les chauffeurs de façon qu’ils obéissent, qu’ils ne profitent pas du malheur des autres. Au contraire, ayons de la compassion entre nous. C’est une difficulté d’ordre mondial, ça va passer, le ministre l’a dit. Tu augmentes le prix en le multipliant par 4 ou par 5 sur base de quoi ? Tu agis comme si l’Etat n’existait pas. L’Etat existe bel et bien, tu seras arrêté, filmé et ton véhicule paiera des lourdes amendes ».

Notons que les autorités tentent de gérer la pénurie d’essence. La situation ne devrait pas s’améliorer avant la mi-septembre. Cette pénurie est officiellement causée par le retard dans les arrivées programmées des navires censés approvisionner la mégapole d’environ quinze millions d’habitants.

Joe KAZUMBA

CONGO PUB Online

150 Vues

You may also like

Laisser un commentaire