Conflit Teke – Yaka : Plus de 20 présumés auteurs des violences aux arrêts

par admin9775

Préoccupé par les violences communautaires à Kwamouth dans la province du Maï-Ndombe, le Chef de l’État Félix Tshisekedi a dépêché une mission sur place pour prêcher la paix et la cohabitation pacifique entre les communautés Teke et Yaka dans cette partie du territoire national.

Une vingtaine de présumés auteurs de ce conflit qui oppose, depuis environ un (1) mois, les deux (2) peuples sont aux arrêts et seront déférés devant les instances judiciaires compétentes, a annoncé lundi 12 septembre dans la soirée, cette mission composée de chefs coutumiers et notables du coin.

Pour le grand chef coutumier minikongo Fabrice Kavabioko Zombi, qui est aussi le chef de file de la délégation, le Président de la République vise d’une part à « créer un climat de cohabitation pacifique entre les deux communautés » ; et de l’autre, « faciliter le retour des déplacés dans leur milieu d’origine ».

« Le Chef de l’État a toujours répété ce que stipule la constitution de la république : “Tout congolais a la liberté de se rendre où il veut”. Nous ne voulons pas entendre des bêtises du genre “je suis Teke, je ne veux pas des Yakas” (…) Congolais, nous devons vivre dans la paix », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Comme on a mis la main sur les instigateurs de ces violences, alors, chacun va prouver son innocence devant la justice. Ce que nous voulons maintenant, c’est la paix ».

Fabrice Kavabioko s’insurge également, à cet effet, contre toute sorte de message de haine propagé dans les réseaux sociaux et met en garde leurs auteurs, car, indique-t-il, c’est le Congo qui perd.

Depuis le début de ces hostilités en août dernier, l’on note une vingtaine de morts, des dizaines d’habitations incendiées ainsi que des centaines de déplacés, y compris des femmes et des enfants soumis à la violence et aux intempéries.

Cink Inkonge

Actu 7 via CONGO PUB Online

167 Vues

You may also like

Laisser un commentaire