La Sénatrice Francine Muyumba favorable à l’intégration de la RDC au Commonwealth

par Pius KAMBU

Le projet est porté par la Sénatrice Francine Muyumba Nkanga, qui travaille inlassablement dessus pour que sa proposition de loi soit prête dès cette session parlementaire de septembre.

Ce projet est largement inspiré de celui de l’Afrique du Sud, mais qui comprend quelques ajustements. À la différence du pays de Nelson Mandela, au cas où cette proposition de loi serait adoptée, la RDC comptera avec deux langues officielles à savoir le français et l’Anglais.

En conférence de presse, la Sénatrice Francine Muyumba a insisté sur le fait que son projet donne plus de mordant à la Loi actuelle.

« Nous ne pouvons pas rester derrière, le Congo doit également avancer. Le monde évolue aujourd’hui et l’anglais est une langue parlée partout, dans tout et dans les affaires. Même la France aujourd’hui connaît l’importance de l’Anglais. Et je pense que c’est tout à fait normal pour le Congo d’intégrer les institutions comme Commonwealth », a déclaré l’ancienne présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse de 2014 à 2019.

Le premier ajustement, et non des moindres, c’est la possibilité pour le gouvernement de créer des écoles publiques anglophones afin « de permettre à ceux qui veulent étudier en anglais d’étudier en anglais et ceux qui veulent étudier en français d’étudier en français. »

La Sénatrice du Front Commun pour le Congo est à l’écoute pour s’assurer d’avoir même un meilleur projet de loi qui puisse répondre aux défis de l’heure.

OBJECTIFS-INFOS via CONGO PUB Online

245 Vues

You may also like

Laisser un commentaire