CENI : Martin Fayulu favorable à Denis Kadima mais boude son bureau

par Pius KAMBU

En RDC, alors que les élections pointent à l’horizon, le leader de l’ECiDé Martin Fayulu est sorti de son silence pour fustiger le bureau constitutif de l’actuel président de la CENI, commission électorale nationale indépendante. Pour le leader de Lamuka, Denis Kadima, actuel président de la centrale électorale, n’est pas le problème pour le bon processus des élections prévues en 2023 mais son bureau constitué de ses six membres.

Au cours d’une émission télévisée accordée vendredi 16 septembre, Martin Fayulu a rappelé la nécessité de revoir la composition du bureau et de mettre en place un nouveau secrétaire exécutif national de la commission électorale nationale indépendante en remplacement de Monsieur de Mabiku Totokani.

« Nous on n’est pas d’accord avec le bureau, les six autres membres du bureau qu’est-ce qu’on en a fait ? C’est pour cela que nous disons qu’il est encore temps, vous pouvez laisser Kadima là où il est si les confessions religieuses sont d’accord avec lui ça ce n’est pas notre problème, mais les six autres membres, nous devons revoir la composition de la commission électorale nationale indépendante c’est très clair. Nous devons voir qui doit être Secrétaire exécutif national de la commission électorale nationale indépendante », a déclaré Martin Fayulu.

« Quel est le problème de Kadima là-dedans ? Mon problème ce n’est pas Kadima, moi je ne parle pas des gens. Monsieur Kadima est Président de la commission électorale nationale indépendante, le président de la commission électorale nationale indépendante dans la structuration des textes ici vient de la composante confession religieuse, les autres confessions religieuses hors l’église catholique et l’église protestante l’on désignait, j’ai dû comprendre que l’église catholique a déjà accepté quand Monseigneur Marcel Utembi a dit une étape a été franchie, moi, je n’ai pas de problème si la composante est d’accord, nous on n’aura pas de problème », a poursuivi Martin Fayulu.

Notons que la préparation des élections prévues en 2023 avance. Place à l’acquisition du matériel électoral : kits d’enrôlement des électeurs et cartes d’électeurs, et même l’acquisition de son propre entrepôt espacé de 25.865 m2.

Cette étape est cruciale pour la Commission électorale (CENI) dans le cadre de la constitution du fichier révisé devant servir de base à la production des listes et éventuellement à la répartition des sièges pour les législatives.

Joe KAZUMBA

CONGO PUB Online

159 Vues

You may also like

Laisser un commentaire