« Le Rwanda doit s’assumer et retirer le M23 » (Muyaya)

par Pius KAMBU

« Il est établi, il ne faut plus qu’on se voile la face, que le M23 n’existe que parce que le Rwanda veut que (ce groupe armé) existe. (Le Rwanda) se fait à la fois porte-parole politique du M23 autant qu’il leur donne armes et munitions qui leur permettent d’exister« , rappelle, sur TOP CONGO FM, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya (Photo)

« Il faut que le Rwanda s’assume en retirant son soutien au M23, en procédant au cantonnement de ses éléments et voir dans quelle mesure, de manière définitive, on va mettre fin à ce cycle répété de violences« , tranche-t-il, à l’issue d’une rencontre avec les présidents Félix Tshisekedi de la RDC et Paul Kagame du Rwanda à l’initiative d’Émmanuel Macron de la France à laquelle il a pris part où il a été notamment convenu, selon le communiqué conjoint, d’agir ensemble pour obtenir rapidement le retrait du M23 de toutes les localités occupées.

« Nous espérons que cela sera suivi des faits très rapidement », note Patrick Muyaya.

« Il y a la confiance qui a été sérieusement rompue. Nous sommes dans un processus, nous sommes des pays voisins. Au-delà de toute l’hostilité qui peut caractériser le rapport aujourd’hui, il y a des populations qui partagent, qui échangent. Et c’est pour cette population que nous devons constamment être sûrs que nous avons des créneaux de discussion qui nous permettent d’essayer de garantir leur sécurité et notamment leurs activités économiques. Nous sommes dans l’obligation de continuer ces discussions ».

RDC, principale victime

Patrick Muyaya « espère qu’après cette rencontre internationale, après le discours du chef de l’État devant l’Assemblée générale (des Nations-Unies) que ces choses vont se terminer et qu’on va recréer la confiance pour discuter. Nos populations ont besoin d’avoir des gouvernements qui collaborent ».

Concrètement, le porte-parole du gouvernement souligne que c’est « le Congo qui est la principale victime des groupes armées, (contrairement à ce qu’affirme Paul Kagame). Le Rwanda n’a rien à nous reprocher. Tout ce qu’il évoque comme argument n’a aucun sens. Le Rwanda ne fait que raconter des choses, qui en réalité sur le terrain, ne se justifient pas. C’est juste une stratégie belliqueuse du Rwanda ».

Barick Bwematelwa

ACP via CONGO PUB Online

191 Vues

You may also like

Laisser un commentaire