Tshisekedi-Macron-Kagame : énervant rideau de fumée, selon Diongo

par Pius KAMBU

Vague et superficielle, molle et stérile. Bref, la rencontre de New-York entre Tshisekedi et Kagame sous la médiation de Macron n’est qu’un rideau de fumée aux yeux de l’opposant historique, Franck Diongo.

Aucune lueur d’espoir pour une issue dans l’intérêt du peuple congolais, a regretté sur l’heure le leader du MLP à Ouragan.cd. Déjà stupéfait voire navré par l’échec lamentable du régime du fils de l’ex-leader maximo, le “héros vivant” trouve illogique, cette médiation à l’initiative du président français qui manque, selon lui, de sincérité mais surtout, s’écarte du vrai problème.

Nous ne croyons pas à la sincérité de cette rencontre là et que l’issue ne penchera jamais pour l’intérêt du Congo. Et puis, il n’y a même pas eu un communiqué final sur lequel on pourrait analyser, en réalité c’est un rideau de fumée. N’oubliez pas que la France est malvenue en Afrique. La France a échoué en Centrafrique, au Burkina Faso, au Mali et dans d’autres pays africains, donc, il n’y a pas d’efficacité de la diplomatie française, a décrypté l’enfant idéologique de feu Étienne Tshisekedi.

La médiation “macronienne” malvenue

La “légende de la classe politique congolaise” est montée au créneau. De manière catégorique, Franck Diongo affirme que l’initiative d’Emmanuel Macron est malvenue, car, tranche-t-il, les Congolais ne l’accepteraient pas. En plus, a-t-il prévenu, l’unique solution diplomatique pour résoudre la crise sécuritaire dans l’Est de la RDC, demeure l’implication de Washington ou du Kremlin. Rien de bien ne viendra des Européens et particulièrement de Paris, assure-t-il.

Donc, cette rencontre-là n’impressionne pas le peuple congolais qui n’attend d’ailleurs rien. L’unique solution diplomatique est l’implication directe et sincère des États-Unis d’Amérique ou alors de la Russie. Ce ne sont pas les Européens, ce n’est pas non plus la Monusco. En dehors de ces deux là, il n’y aura pas de solutions diplomatiques, a rassuré le candidat à la présidentielle de 2023.

Multiples rendez-vous, rien de concret

A la population congolaise, Franck Diongo a expliqué que le président Tshisekedi a multiplié des échanges avec son “frère” Kagame mais les résultats escomptés ne suivent toujours pas.

Il a spécifié qu’ils se sont rencontrés à Luanda en Angola, mais l’issue de ces échanges est toujours contre les intérêts du peuple congolais.

Ils se sont rencontrés à Nairobi mais jamais d’issue pour le peuple congolais. Vous avez vu que dernièrement à Nairobi, ils sont même parvenus à signer un accord pour appeler les forces régionales de venir intervenir au Congo. Alors dans cet accord, on a même accepté que le M23 sera réintégré et on a ainsi humilié l’armée congolaise en exigeant à ce que le commandement soit confié à l’armée kényane […]. Toutes ces forces-là (ougandaise, rwandaise, soudanaise du Sud, burundaise), veulent prendre chacun, une portion d’influence ou une portion de terre au Congo, or tout ça est sorti de la rencontre avec Kagame et les autres, a-t-il démontré.

Et le sourire dérangeant de Nyakeru…

Simplement dichotomique. Diongo s’étonne de constater que la Première dame du Congo-Kinshasa a offert un long sourire à l’épouse de Kagame pendant que le chef de l’État Congolais dénonçait ouvertement Kigali d’agresser Kinshasa sur la tribune de l’ONU.

[…] Pendant que le président dénonçait le Rwanda, on a vu la distinguée Première dame en train de rire avec la femme de Kagame, donc les Congolais pensent que tout ça, ce sont des distractions. Le geste a même énervé l’opinion congolaise ici. Donc la crainte est réelle. C’est la balkanisation du pays. Et ça, le peuple n’acceptera pas qu’un seul morceau de son territoire puisse aller au Rwanda.

D’où, le radical opposant crie à la distraction au sommet de l’État avant d’avertir que les Congolais défendront l’intégrité territoriale de la RDC en dépit de l’inefficacité du pouvoir public.

Patrick Mputu

OURAGAN via CONGO PUB Online

260 Vues

You may also like

Laisser un commentaire