Défense planétaire: l’impact de DART sur la lune Dimorphos

par admin9775

DART est la première mission d’essai de défense planétaire de la NASA. L’Observatoire de Paris – PSL est membre de la « DART Investigation Team ». Mardi 27 septembre 2022, à 1h14 (heure française), ses scientifiques suivront de près l’impact prévu avec Dimorphos, la lune de l’astéroïde (65803) Didymos.

DART est la première mission d’essai de défense planétaire, comme test d’une mitigation de risque sur un astéroïde géocroiseur. Cette mission de la NASA, menée dans le cadre d’une collaboration internationale, exécute intentionnellement un impact cinétique sur Dimorphos la lune de l’astéroïde (65803) Didymos, afin de modifier légèrement son mouvement relatif.

Alors que cet astéroïde ne représente en aucune sorte une menace pour la Terre, l’objectif de la mission DART est de démontrer qu’un vaisseau spatial peut naviguer de manière autonome vers un astéroïde géocroiseur pour effectuer un impact cinétique.

Ceci prouvera, en grandeur réelle, que la technique de mitigation par impacteur cinétique est une solution viable pour dévier un astéroïde qui s’avérerait être sur une trajectoire de collision future avec la Terre – si jamais on en découvrait un, présentant un tel risque.

Une mission de gestion du risque

Il n’y a aucun risque actuellement de collision entre la Terre et un astéroïde géocroiseur, mais il faut s’assurer que l’on sera en mesure d’y faire face rapidement au besoin, en maîtrisant toutes les étapes de la gestion de ce risque avec, entre autres, la technologie à mettre en oeuvre.

L’impact sera suivi dans le monde entier par la DART Investigation Team, une collaboration scientifique dont fait partie l’Observatoire de Paris – PSL et qui regroupe au total 230 chercheurs issus de 102 institutions différentes, réparties dans 27 pays.

Son analyse permettra de préparer la prochaine mission spatiale européenne Hera qui observera le système Dimorphos – Didymos en 2027, étant attendu par ailleurs un autre évènement de taille: le passage de l’astéroïde Apophis le 13 avril 2029, qui sera visible à l’oeil nu depuis la Terre.

Techno-Science via CONGO PUB Online

226 Vues

You may also like

Laisser un commentaire