Ivanhoé Mines a produit 86.203 tonnes de cuivre au T1- 2024 (rapport)

par Ruben Yale

Au cours du premier trimestre de l’année en cours, le géant canadien Ivanhoé Mines, par le biais de ses mines en République Démocratique du Congo, a produit 86.203 tonnes de cuivre sous forme de concentré. C’est ce qu’indique un document publié par la compagnie minière datée du 3 avril 2024.

À en croire la source, il ressort que les concentrateurs de phases 1 et 2 de Kamoa-Kakula ont broyé environ 2,06 millions de tonnes de minerai au cours du premier trimestre avec une teneur moyenne de 4,8 % de cuivre.

Les récupérations de cuivre par flottation pour le trimestre ont été en moyenne de 87,4 %, au-dessus du taux de récupération de conception des concentrateurs des phases 1 et 2 de 86,0 %.

Ainsi, un record quotidien de broyage a été atteint le 2 janvier 2024, lorsque 31.375 tonnes de minerai ont été traitées par les concentrateurs des phases 1 et 2 sur 24 heures.

Cette performance, renseigne la source, équivaut à un taux de broyage annuel de 10,5 millions de tonnes (après prise en compte des disponibilités).

En outre, un record minier trimestriel de 2,50 millions de tonnes de minerai a été atteint dans les mines souterraines de Kakula et Kamoa 1.

Par ailleurs, la compagnie minière déplore l’instabilité récurrente signalée au sein du réseau électrique du Sud de la RDC, qui entrave l’émergence de la production.

En dépit des perturbations tributaires à l’énergie, les prévisions de production pour Kamoa-Kakula pour 2024 sont maintenues entre 440.000 et 490.000 tonnes de cuivre sous concentré, avec une mise en service anticipée du concentrateur de phase 3 en mai 2024, annonce Ivanhoé Mines.

Flory Musiswa

Zoomeco via CONGO PUB Online

58 Vues

You may also like