Kinshasa: « aucun dégât majeur enregistré à Selembao après la pluie »  (bourgmestre-adjoint)

par Ruben Yale

Aucun dégât majeur n’a été enregistré, excepté la dégradation de l’avenue Libération sur l’axe dit « Moulaert » et la prison centrale de Makala dans la commune de Selembao, au centre de la capitale Kinshasa, en République démocratique du Congo, après la pluie torrentielle du dimanche, a-t-on appris de source administrative.

« En tout cas nous n’avons enregistré aucun dégât majeur chez nous à Selembao après cette pluie qui s’est abattue dans la ville de Kinshasa. On craignait beaucoup parce que notre commune est souvent victime de glissements de terre qui entraîne des érosions », a déclaré Claudia Moyina, bourgmestre-adjoint de la commune de Selembao.

Toutefois, au niveau de l’arrêt de bus dénommé petit pont, la route a été rognée par un trou d’environ 1 mètre de profondeur sur une longueur de plus de 5 mètres, contraignant les automobilistes à faire une longue file d’attente pour passer.

« C’est la police de circulation routière qui nous aide à traverser cet endroit. Quand les policiers ne sont pas là, c’est le désordre total qu’entretiennent les conducteurs », a dit de son côté Enock Ndotoni, taximan.

« Il faut être patient ici parce que les motos cyclistes et leurs collègues qui conduisent les tricycles se disputent le passage. Il y en a sont les engins se renversent à cet endroit. Si vous n’êtes pas prudents, c’est un accident qui vous attend », a fait savoir Hursein Matuba, conducteur d’un minibus.

L’avenue de « Libération » en état de dégradation

Suite à l’état de dégradation de l’avenue « Libération » du reste amplifiée par la dernière pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale congolaise, plusieurs conducteurs ont été contraints de passer par une autre route parallèle dénommée «Assossa » dont une bonne partie qui traverse la municipalité de Bumbu, toujours au centre de Kinshasa, venait d’être construite grâce au programme « Tshilejelu ».

Mais cette route n’est pas non plus épargnée de la dégradation qui semble avoir envahi une bonne partie de la voirie de Kinshasa. Son tronçon compris entre les avenues Makanza et Kasa Vubu, n’est plus fréquentable. Le marché Bayaka dans la commune de Ngiri-Ngiri dans l’Ouest de la RDC, n’est plus praticable suite aux crevasses qui se sont transformées en grands trous qui empêchent tout passage de véhicule.

La saison de pluie qui entre dans ses deux derniers mois avant le début de celle dite sèche est une période au cours de laquelle la capitale congolaise enregistre plusieurs dégâts dont les inondations, les érosions et la dégradation de la voirie. Les dernières prévisions météorologiques font état de fortes pluies qui pourraient s’étendre jusqu’au début du mois de juin.

La partie ouest de la ville de Kinshasa, plus particulièrement dans les quartiers Mitendi et Kinvula, n’ont pas connu des dégâts pendant et après la pluie qui s’est abattue dimanche, a-t-on constaté.

« Nous, la population, nous nous activons à planter des bambous et de la pelouse pour contrer la progression de certaines têtes d’érosion. Nous plantons également de la pelouse pour stabiliser le sol afin d’éviter des glissements de terrain », a affirmé Charly Nsimba, notable du quartier Mitendi.

Les quartiers plateau 2,  Ngansele, Kimbondo et Kindele dans la commune de Mont- Ngafula, dans l’ouest de Kinshasa en République  démocratique du Congo, n’ont connu aucun dégât après la pluie diluvienne de ce dimanche, au grand soulagement de la population qui craignait des glissements de terre.

Route plateau 2, dans la commune de Mont- Ngafula

« Notre quartier plateau II n’a enregistré aucun dégât suite à la pluie, car je n’ai reçu aucun rapport de la part de différents chefs de localités de notre juridiction (…). Ceci c’est grâce aux travaux communautaires d’assainissement appelés Salongo que nous effectuons chaque samedi qui nous a épargné des inondations et érosions », a déclaré David Muyombo, chef de quartier-adjoint du Plateau 2.

Les communes de Kintambo et Bandalungwa sous les eaux

Les communes de Kintambo et Bandalungwa sous les eaux

Par ailleurs, les communes de Kintambo et Bandalungwa ont été sous les eaux après la pluie qui s’est abattue la nuit de samedi à dimanche sur l’étendue de la ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo, a rapporté Erick kabamba Ndombasi, chef du quartier Lubudi-Luka.

« Le gouvernement doit nous épargner des pertes en vie humaine et des dégâts matériels, il doit adopter la politique de curage permanent de nos petites rivières et de canaliser les eaux de pluie. Les avenues Madimba, Kimiala, Ngafula, Mbakana, Mounza et Ngombe sont inaccessibles même aux piétons, dans la commune de Bandalungwa. Il y a eu débordement des eaux aux collecteurs construits au pont Makelele, reliant la commune de Kintambo et Bandalungwa sur l’avenue Kasa-vubu », a-t-il indiqué.

ACP via CONGO PUB Online

36 Vues

You may also like