Birmanie: des rebelles prennent le contrôle d’une ville clé à la frontière thaïlandaise

par Guyguy Lelo

Des rebelles de l’ethnie Karen se sont emparés d’une des villes principales du pays, à la frontière thaïlandaise, porte d’entrée le reste de l’Asie du sud-est. Un nouveau revers pour la junte au pouvoir depuis février 2021.

La ville de Myawaddy, à la frontière thaïlandaise, est une plaque tournante commerciale et une étape importante sur un axe appelé « l’autoroute de l’Asie ». Depuis plusieurs jours, les combats entre les soldats de groupes armés Karen et l’armée birmane y font rage. Des centaines de soldats birmans se sont rendus aux forces rebelles et la ville est désormais sous l’autorité de l’Union nationale karen (KNU), le principal organe de gouvernance local.

Le gouvernement thaïlandais a accordé une autorisation spéciale pour des vols de rapatriement depuis la ville frontalière de Mae sot en Thaïlande vers la capitale birmane Rangoun, et malgré les dénégations du ministre des Affaires étrangères thaïlandais, soucieux de ne pas avoir l’air de soutenir le régime birman, plusieurs sources gouvernementales font état de la présence d’officiels et de soldats birmans à bord de ces avions.

La Thaïlande prête à accueillir 100 000 réfugiés

Le ministre a également affirmé que la Thaïlande était prête à accueillir 100 000 réfugiés birmans alors que les combats ont déplacé plus de deux millions de personnes dans le pays et que le voisin thaïlandais est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans la crise humanitaire birmane.

La Thaïlande partage une frontière de 2 400 kilomètres de long avec la Birmanie, en proie à la guerre civile depuis qu’une junte a pris le pouvoir par un coup d’État en 2021, renversant un gouvernement démocratiquement élu. Depuis le coup d’État militaire, des opposants politiques de la junte ont trouvé refuge auprès de la KNU qui a également formé des « forces de défense du peuple » en lutte pour renverser l’armée.

RFI via CONGO PUB Online

45 Vues

You may also like