Dette publique : Ce qu’en pense le spécialiste Eric Tshikuma

par Guyguy Lelo

« La dette publique de la RDC a dépassé le cap de 10 milliards USD en cinq ans », ont révélé, le dimanche 7 avril, des sources à la Direction générale de la dette publique (DGDP). Pourtant, cette dette publique était réduite en 2010 de 14 à 3 milliards de dollars et maintenue à 3 milliards jusqu’en 2019.

D’après cette structure, « la dette publique a connu une augmentation de 7 milliards entre 2019 et 2024 ». De ce fait, d’après les prévisions de la DGDP, d’ici les cinq prochaines années, la dette publique de la RDC risque de dépasser les 15 milliards de dollars américains.

Face aux interrogations suscitées par ces affirmations de la DGDP, le spécialiste en économique Éric Tshikuma est intervenu pour éclairer la lanterne de l’opinion nationale sur cette question.

Professeur et député national, Éric Tshikuma a publié son point de vue sur le réseau social X.

Ci-dessous, l’intervention d’Eric Tshikuma 

 En 2019, l’encours de la dette n’était pas de 3 milliards USD mais de plus de 5,6 milliards USD.

Entre 2019 à 2023, il a accru de de 4,4 milliards USD pour atteindre 10 milliards USD.

Contrairement aux pratiques du passé, les ressources de la dette ont financé et financent encore des projets divers devant stimuler la croissance (santé, éducation, infrastructures, etc.) Les effets arriveront progressivement.

 Le ratio dette/PIB est à 17%, donc très largement inférieur à la limite supérieure tolérée en Afrique, soit 70%.

La capacité de remboursement est beaucoup plus grande et s’agrandira davantage avec l’accroissement du PIB et du Budget de l’Etat en ressources propres ainsi que l’accumulation des effets de la croissance.

 L’analyse de ratios de la dette indique que nous sommes un des pays les moins endettés au monde.

 Pour un tel pays, il est nécessaire de s’endetter davantage pour des investissements porteurs de croissance inclusive, soutenue et durable. C’est le cercle vertueux dans lequel le Président Félix Tshisekedi engage le pays. Chaque congolais a l’obligation patriotique d’accompagner ce processus.

Nouveau media via CONGO PUB Online

80 Vues

You may also like