Non payés depuis trois mois, des prestataires de la CENI promettent des actions de rue

par Ruben Yale

Suite au non paiement de salaires de trois mois, des anciens prestataires de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à Manono dans la province de Tanganyika comptent organiser des actions de la rue pour obtenir réparation.

Dans un mémorandum adressé au Président de la Commission électorale indépendante (CENI) il y a quelques jours, une vingtaine des prestataires de Manono réclament leur salaire.

Le groupe des prestataires est composé des Membres de Centre Local de Compilation des Résultats (MCLCR) et les Opérateurs de saisie (OPS) lors du scrutin du 20 décembre 2023.

« Considérant la jurisprudence sur les procédures des opérations de vote et de dépouillement de 2006, 2011 et 2018, ayant constaté un silence durant trois mois, nous demandons à la CENI de nous payer dans un bref délai », peut-on lire dans ce document.

Et d’ajouter : « si l’argent n’est pas envoyé dans un bref délai, nous allons organiser des marches pacifiques. Ensuite, ce sera des marches de colère jusqu’à trouver une suite favorable. »

Les réclamations concernent notamment le salaire de base, la prime de risque, les frais de transport ainsi que les frais de restauration.

Olivier KAFORO

Zoomeco via CONGO PUB Online

31 Vues

You may also like