Liban: le Hezbollah tire des «dizaines» de roquettes sur des positions israéliennes

par Guyguy Lelo

Le front libano-israélien s’est embrasé, vendredi 12 avril, en début de soirée, sur fond de menaces iraniennes de frapper Israël en riposte à la destruction, le 1er avril, du consulat d’Iran à Damas. Cette frappe imputée à Israël avait tué sept membres des Gardiens de la révolution iraniens, dont deux généraux.

Il s’agit probablement de la salve de roquettes la plus massive lancée par le Hezbollah contre Israël depuis le début des affrontements sur le front libano-israélien, le 8 octobre. Plus de 80 projectiles ont été tirés en quelques minutes seulement vers le Doigt de la Galilée et le Golan syrien occupé et annexé par Israël, rapporte notre correspondant à Beyrouth,Paul Khalifeh.

Le Hezbollah a indiqué, dans un communiqué, avoir ciblé dans cette frappe des batteries d’artillerie israéliennes. Le parti de Hassan Nasrallah a également déployé vendredi des drones kamikazes et attaqué au moins cinq positions militaires ou localités de l’autre côté de la frontière.

L’armée israélienne a indiqué de son côté qu’« environ 40 tirs ont été détectés en provenance du territoire libanais, dont certains ont été interceptés ». « Aucun blessé n’a été signalé », a précisé l’armée, ajoutant qu’elle avait auparavant intercepté deux « drones explosifs du Hezbollah ».

L’armée israélienne n’était pas en reste. L’aviation a mené des raids contre quatre localités frontalières libanaises, et l’artillerie a tiré des dizaines d’obus sur de nombreux points du front qui s’étend sur 120 kilomètres, de la Méditerranée aux contreforts du Golan. Les avions israéliens ont par ailleurs survolé la banlieue sud de Beyrouth, le principal fief du Hezbollah, et la région du Mont-Liban.

RFI via CONGO PUB Online

39 Vues

You may also like