Lualaba : la Centrale photovoltaïque de Lumbwe, un projet de Kipay « made in Congo »

par Sam's Londele

Au deuxième jour de la conférence sur l’énergie au Lualaba, les participants ont eu le privilège de palper du doigt l’oeuvre d’un opérateur congolais qui s’est lancé dans la production de l’électricité au Katanga.

Le vendredi 10 mai 2024, ils ont visité la Centrale photovoltaïque de Lumbwe initiée par Kipay Investments appartenant à l’entrepreneur congolais Éric Monga.

Le projet Lumbwe, du nom du village où il est implanté, est entièrement made in Congo pour plusieurs raisons.

Primo, son initiateur, l’entreprise Kipay est totalement à capitaux congolais. Cette entreprise a profité de la libéralisation du secteur de l’électricité pour se lancer dans ce projet dont le but est de contribuer à pallier au problème de déficit criant d’électricité dans le Grand Katanga.

En effet, de la phase de la conception à la phase finale, tout est exécuté par des entreprises congolaises. Leading Building Katanga (LBK) s’est chargée non seulement de l’ingénierie mais aussi de la conception de cette centrale en collaboration avec d’autres congolais notamment EKMM qui s’est occupé des travaux du génie civil. Aussi, l’entreprise Smart Congo a implanté des panneaux solaires.

Ce qu’il faut retenir de la Centrale de Lumbwe

D’après l’ingénieur Rubin Luabeya, Directeur Général de LBK Construction, la Centrale photovoltaïque de Lumbwe est située dans la périphérie de Fungurume.

« Cette Centrale produit 2.4 Mw couplée à une batterie de 1,8 Mw. Elle produit de l’énergie crête sur la ligne de 2.1 Mw pendant 5 heures. Les batteries nous servent à pouvoir faire que la courbe de production soit plus ou moins harmonieuse c’est-à-dire on charge les batteries en journée et le soir, on les décharge pour permettre à ce que le soleil se couche correctement afin de respecter le nombre d’heures de production. », a-t-il indiqué.

Il sied de noter que le projet Lumbwe vise une production d’une capacité maximale de 48 Mw. Si la première phase produit déjà 2,4 Mw, la deuxième ira jusqu’à 10 Mw pour atteindre 48 Mw.

Au total, 4.368 panneaux solaires de 550 watts chacun sont installés sur un vaste champ de 7 hectares.

D’après l’ingénieur Rubin Luabeya, Directeur Général de LBK Construction, 2,4 Mw c’est rien par rapport à ce que Inga produit.

« Progressivement, on peut faire monter les capacités et couvrir le déficit en électricité auquel on fait face. Et déjà une ligne de 7 Km emmène de l’énergie jusqu’au poste de la SNEL. Après la finalisation de toutes les démarches administratives, la Centrale pourra passer à l’étape de la commercialisation de l’énergie pour soulager quelques miniers du Lualaba y compris les ménages situés aux alentours de Lumbwe. », a-t-il expliqué.

La Centrale est équipée d’un système de tracker qui permet aux panneaux de suivre le mouvement du soleil. Ceci qui va augmenter la production de 15%. Elle est également équipée d’une salle de contrôle dotée d’un système d’intelligence artificielle avec des ordinateurs et des serveurs qui permettent de prédire la météo, la direction du vent et aussi la demande en électricité qui vient de la SNEL pour optimiser son apport à la SNEL.

Il a fallu huit (8) mois d’affilée pour mettre à pied cette Centrale dont la durée de vie est de 25 ans.

Depuis la Centrale de Lumbwe/ Fungurume
Envoyée spéciale
Nadine FULA

ZOOM ECO via CONGO PUB Online

18 Vues

You may also like